interview

Vladimir RITZ – Propriété Intellectuelle

par

Depuis quelques années, le partage d’information, de bonnes pratiques s’est fortement développé sur la toile. Les internautes ont désormais accès à une multitude de contenus et d’informations. Dans le cadre du projet C-LIBRE Vladimir RITZ, doctorant en propriété intellectuelle viendra vous présenter les tenants et les aboutissants de ces nouvelles pratiques autour de la propriété intellectuelle. Il vous fera également découvrir le Kit C-Libre, qui permet aux usagers des fablabs ou des espaces numériques de bien appréhender les rouages de la culture libre.

 

3 questions à Vladimir …

 

D’où venez-vous, quel est votre parcours (études, vie professionnelle) qui êtes-vous ?

 

En fait, je viens d’ici… Je suis né à Caen malheureusement je n’y suis pas resté longtemps. À Nantes depuis petit, c’est là que j’ai étudié le droit. Ayant un intérêt poussé pour l’enseignement et l’apprentissage c’est assez naturellement qu’après mon Master 2 en propriété intellectuelle, je me suis dirigé vers la préparation d’une thèse sur les licences ouvertes.

 

Quel a été le point de départ de votre sujet de recherche ?

 

J’appartiens à un milieu dans lequel les nouvelles technologies ont croisé le monde de l’art c’est pourquoi les cours de propriété intellectuelle en Master 1 m’ont beaucoup intéressé. Alors, lorsque j’ai eu vent d’une association Nantaise (PiNG) qui « jouait » avec des imprimantes 3D, j’ai toqué à sa porte et je n’en suis plus ressorti. Depuis, nous avons monté un collectif de réflexion sur les liens entre culture libre et propriété intellectuelle (C_libre). C’est un peu un bac à sable dans lequel je joue avec en dominante le coté recherche à l’université avec mon travail de thèse sur les licences ouvertes.

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur le kit C-Libre et l’accompagnement qui va avec ?

 

Progressivement avec le collectif C_Libre, nous nous sommes rendu compte que l’explication des liens entre la culture libre et la propriété intellectuelle se faisait plus facilement avec des objets. Il nous fallait donc des objets type permettant de parler de toutes les branches de la propriété intellectuelle en lien avec la culture libre. Objets que nous pourrions mettre dans une mallette. Puis, la mallette est devenue l’objet type. On se sert donc de cet objet pour assurer le lien entre le droit (d’apparence plutôt austère) et les problématiques des usagers du FabLab. D’ailleurs, à l’image de la culture libre, c’est un objet qui est en constante évolution au gré des remarques et des accompagnements.

 

Lien :

 

Kit C-Libre :

http://www.pingbase.net/clibre

Pour en savoir plus : Atelier découverte du kit C-Libre – Mercredi 8 juin 2016 – de 9h30 à 11h – Le Dôme, niveau R2 Rencontre technique : « licences libres, modèles déposés… : mode d’emploi » – Mercredi 8 juin 2016 – de 17h à 19h – Le Dôme, niveau R2+

Auteur

0

interviews.

Ideam

Description du profil de l'auteur

Community Manager IDEAM

Twitter Facebook Linkedin